Adieu l’amour

Terrible fin,

Que deux cœurs qui s’oublient,

Et qui du jour au lendemain,

Oublient l’infini.

Soudain tout s’arrête.

De l’amour il ne reste rien.

Pas même une miette,

D’un possible destin.

Vite oublié le chemin,

Autrefois éclairé.

L’amour feint,

Pour l’éternité.

Je passe mon tour.

À quoi bon…

Adieu l’amour !

Amour moribond.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s