Le condamné

T’as basculé

Ma vie et mon cœur

Et bousculé

Mes joies et mes peurs.

Il est trop tard

Pour me relever.

Ton regard

M’a condamné à t’aimer.

L’amour m’emporte

Moi, mes souffrances

Mes amours mortes.

Quelle chance !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s