Ces petits riens

Il m’arrive parfois de rêver

À mes jeunes années

A ces années oubliées

A ces instants qu’on fuit

Puis qu’on poursuit

Aux matins de Noël

Aux vacances à la mer

À la baignoire-sabot

A la télé noir et blanc

Et à la table en Formica

Mais il est des petits riens

Qui réveillent mes chagrins

L’odeur de ma mère

Les mains de mon père

Et le goût du pain perdu

Trois petits riens

Qui un beau matin

Ont disparu.


Une réflexion sur “Ces petits riens

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s