Les petits sous

Elle les regarde manger

Soulagée

Un jour est une victoire

Pour cette mère

Plongée dans le noir

Les joues creuses

Elle regarde

Ses oisillons affamés

Manger la becquée

Du Secours Populaire…

Soulagée.

Elle sourit

Comme par défi.

Elle a froid

Dans son appartement

Fait de poussière

Et de salpêtre.

Elle y meurt

Lentement

En comptant

Ses petits sous

Sous une faible lueur

D’une cuisine sans ragoût

Et à l’odeur éternelle

De bougie bon marché.

Elle compte ses larmes

Seule richesse naturelle

D’un puit sans fond

Qui nourrit sa misère.

Elle souffre seule

Elle meurt seule.

La tête dans l’assiette

Ses enfant rêvent

Au lendemain

D’un jour meilleur

Sans diète

Pour leur mère

Sans destin.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s