Matin d’hiver

J’aimerais

M’emmitoufler avec toi

Sous une couette épaisse

Un matin d’hiver

Un hôtel désert

Un bord de mer

Délicieux embruns complices

D’un confort éphémère

J’aurais alors des mots pour toi

Mes poèmes à la Prévert

Je les écrirais que pour toi

En prose et en vers

Pour toi

Et tes cheveux dorés

Étalés sur l’oreiller

Pour ton corps

Devenu brûlant

À l’odeur du matin

Qu’il me plairait tant d’aimer

Avec mes mots

Des mots irraisonnés

Gravés à jamais

Dans mon cœur

Impatient


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s