Une époque formidable

Tu te rappelles Vincent,

Comme c’était bon la vie.

On était confiant,

Malgré le pain rassis.

On se foutait de tout.

Du temps qui passe,

Du monde devenu fou,

Et des infos qui lassent.

Même qu’on avait droit,

A la soupe à la grimace,

De la dame du Pôle Emploi,

Qu’on surnommait Limace.

On avait plus peur,

Des virus et du VIH.

De ceux qui baisent nos sœurs,

À coups de haches.

On la kiffait la R12,

Où on se les vidait,

Par manque de flouze,

Dans les cités.

Elle était belle cette vie,

Cette vie de chien.

Cette chienne de vie,

Sans lendemain.


Une réflexion sur “Une époque formidable

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s