Pomme-trognon

C’est dans les vertiges,

Que se retrouvent toujours,

Les amoureux de voltige,

D’eau fraîche et d’amour.

C’est sans détours,

Qu’ils croquent la pomme,

Dans des discours,

De simples hommes.

Dans une passion,

Qui les assomment,

Ils perdent la raison,

Comme un seul homme.

Point d’horizon,

Pour qui rentre le vers.

RIP petite pomme-trognon,

Tombée en hiver.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s