La magie du banal

Je me suspends au temps

Tant bien que mal

Acceptant l’instant

Et la magie du banal.

Je m’attache

À l’amour

Et me détache

Toujours.

Me laisse emporter

Par ces rêves

Floutés

Sans fin ni trêves.

Je rêve à toi

Qui hante ma vie

Toi qui est à moi

Toi qui me poursuit.

Je nous vois flâner

Amoureux

Nos cœurs légers

Tellement heureux.

Amoureux à tous les temps

Hier aujourd’hui et demain

Intenses sentiments

D’une vie sans fin.

Les rêves passent

Encore et encore

Ils trépassent

Et s’évaporent.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s